Catégories
Développement personnel Psychologie Spiritualité

Les sept lois spirituelles du succès, Deepak Chopra

D CHOPRA.jpg

 

Bonjour les amis. Ce blog parle de psychologie mais également de développement personnel. Aujourd’hui nous allons parler d’un livre simple d’accès mais néanmoins pertinent : Les sept lois spirituelles du succès.  En effet l’auteur Deepak Chopra, médecin et conférencier, nous énumère les sept principes nous menant vers la voie de la réussite.

Chopra déplore le fait que l’abondance, selon l’avis général à notre époque, soit quelque chose que l’on pense pouvoir obtenir après acharnement au travail et au détriment des autres. Pour lui la réussite contient plusieurs dimensions qui sont « la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit ».

Il explique que le  monde physique est simplement ce qu’il appelle le « manifesté » et que celui-ci vient du « non-manifesté », c’est à dire de ce qui ne s’est pas encore réalisé dans la matière mais est encore à l’état de potentialité. Cette dernière est justement la première loi que Chopra énonce, voyons en quoi elle consiste.

Loi n°1: La loi de la pure potentialité

Mettre en pratique cette loi consiste pour l’auteur à mettre en place le lien entre notre vie et toutes les potentialités. Cela s’opère grâce à la pratique du silence, de la méditation et du non jugement. Tout cela quotidiennement. Pratiquer le silence correspondrait au fait de ne s’occuper qu’à être et en même temps à apaiser notre dialogue intérieur , c’est-à-dire éliminer nos pensées inutiles. Il préconise également de méditer une demi-heure le matin et une demi-heure le soir afin d’atteindre le silence et où notre attention est disponible. Aussi, il parle du non-jugement. En effet nous passons notre temps à évaluer les personnes et les choses autour de nous; sont-elles bonnes ou mauvaises? Toutes ces questions perturbent notre état intérieur et créent du « bruit ». Ce bruit créé par nos pensées nous empêcherait d’atteindre ce que l’auteur appelle la « brèche », une ouverture donnant sur le champ de tous les possibles; ce lieu seulement atteignable dans un état d’apaisement mental. Chopra nous explique que ces états de silence nous mènent à la vraie force.

Cette loi nous explique qu’atteindre le vrai Soi, c’est-à-dire qui l’on est vraiment, permet d’être moins inquiet en ce qui concerne l’argent car alors on sait que celui-ci est une énergie qui elle-même est potentialité.

Chopra nous parle également de l’équilibre qui existe lorsque le calme et le mouvement existent en même temps (oui c’est possible). Celui-ci nous détache des circonstances et des personnes. Il nous permet aussi de diriger notre créativité dans plusieurs directions, embrasser le champ des possibles en somme.

Loi n°2 : La loi du don

Chopra explique que l’argent est énergie et que si nous empêchons cette énergie de circuler en gardant celui que l’on a déjà pour nous, on empêche en retour l’abondance de rentrer dans notre vie. Il y a en effet un lien entre donner et recevoir. Donner doit toujours se faire dans la joie pour celui qui donne comme celui qui reçoit. Pour obtenir ce que l’on veut il faut aider les autres à obtenir ce qu’ils souhaitent. Une bonne idée est d’essayer d’apporter quelque chose à chaque fois que l’on rencontre quelqu’un: cela peut être un cadeau matériel, un compliment ou une prière pour autrui.

Il faut savoir, selon l’auteur, que notre état naturel est celui de l’abondance. Nous sommes donc déjà riches car la source de cette richesse sont les potentialités à portée de tous lorsque l’on est dans un état d’ouverture.

 

Loi n°3 : La loi du karma ou de cause à effet

L’auteur part du postulat que nous réagissons inconsciemment à notre environnement, que nous lui donnons des réponses répétitives. Cependant ces réactions sont des choix, même inconscients. L’idée est qu’il faudrait à chaque fois avant d’agir se demander si l’on fait le bon choix, rechercher l’action juste. Notre corps peut nous aider à choisir grâce aux signaux qu’il nous envoie: le confort ou l’inconfort.  En somme il faut écouter son cœur qui lui est intuitif.

En ce qui concerne notre passé il a trois façons d’agir. La première est de payer ses « dettes ». C’est ce que la plupart des gens font inconsciemment. La deuxième est de transformer des dettes en une meilleure expérience en essayant de trouver du sens à une épreuve par exemple. La troisième consiste à dépasser une expérience en s’en rendant indépendant. Il y a ici du détachement.

Loi n°4 : La loi du moindre effort

Cela correspond au fait que la nature fonctionne sans effort, dans un état naturel d’abondance. L’auteur nous dit que l’énergie de la nature fonctionne grâce à l’amour.

Il y a trois façons d’agir. La première est l’acceptation de ce qui est, du moment présent. En effet la nature est telle qu’elle devrait être. La deuxième est le fait de ne rechercher aucun coupable aux situations, ni soi-même ni les autres, car Chopra nous dit: « la réalité est une « interprétation« . Il nous explique également que chaque situation a un sens et qu’elle nous permet d’évoluer. La troisième façon d’agir est l’abandon, c’est-à-dire ne plus avoir besoin de convaincre les autres de notre point de vue.

Loi n°5 : La loi de l’intention et du désir

L’intention nous dit-on transforme l’énergie et l’information. En effet l’intention représente le désir sans donner d’importance au résultat. Ici il n’y a pas d’attachement. Chopra nous parle aussi de l’acceptation du moment présent. Le passé et le futur viennent tout deux de l’imagination et seul le présent est réel. En effet la majorité des obstacles que l’on perçoit seraient imaginaires.

Loi n°6 : La loi du détachement

Ici l’injonction est claire : détachons-nous des résultats. En effet l’attachement à ces derniers viendrait de la peur et de l’ignorance du vrai Soi, d’un faible niveau de conscience. Aussi l’attachement au passé déterminerait notre peur de l’insécurité. L’attachement nous mènerait donc à la stagnation.

S’ouvrir à l’incertitude serait le meilleur moyen d’atteindre de nouvelles opportunités.

Loi n°7 : La loi du dharma ou but de la vie

Cette loi nous dit que nous avons tous un don particulier et une façon de l’exprimer. Ce qui doit nous intéresser ici est de savoir comment on peut servir l’humanité chacun à notre échelle et de trouver quels sont nos talents.

Cette loi comporte trois aspects. Le premier est que chacun doit trouver qui il est véritablement. Le deuxième est en lien avec le talent particulier de chacun, ce quelque chose que l’on fait mieux que les autres. Accomplir cette tâche pour laquelle on est fait nous ferait accéder au moment présent où il n’y a plus ni passé ni futur. Enfin le troisième aspect concerne le service aux autres. Il s’agit de se demander « comment puis-je aider l’autre ?  » au lieu de se demander « comment cela peut me servir? ». En allant de l’une à l’autre on quitte le domaine de l’égo pour rejoindre celui de l’esprit.

Tous les principes énumérés nous dit l’auteur, doivent permettre la maîtrise de soi pour ainsi atteindre le succès.

A bientôt.

 

Les sept lois spirituelles du succès,
Deepak Chopra,
J'ai lu, 1997

 

 

Catégories
Développement personnel Psychologie

Introduction à la Socionique

 

abc books chalk chalkboard
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Soeur du MBTI, la Socionique est beaucoup moins connue que cette dernière. En effet tous deux sont des outils développés à partir des travaux de Carl Jung, ancien disciple de Freud qui s’en est séparé par la suite.  La Socionique est le modèle russe alors que le MBTI est le modèle américain.

Les deux typologies ont en commun d’avoir 16 types à quelques différences près. Il faut rappeler que ces types s’articulent autour de 8 fonctions qui sont:

  • Si qui est la sensation interiorisée
  • Se qui est la sensation extériorisée
  • Fe qui est la sentiment extériorisé
  • Fi qui est le sentiment intériorisé
  • Ne qui est l’intuition extériorisée
  • Ni qui est l’intuition intériorisée
  • Te qui est la pensée extériorisée
  • Ti qui est la pensée intériorisée

 

Ainsi les 16 types des outils MBTI/Socionique sont:

MBTI     /   Socionique

  • ENFP = ENFp
  • ENTP = ENTp
  • ESFP = ESFp
  • ESTP = ESTp
  • ESFJ = ESFj
  • ESTJ = ESTj
  • ENFJ = ENFj
  • ENTJ = ENTj
  • INTP = INTj
  • INFP= INFj
  • ISTP = ISTj
  • ISFP = ISFj
  • INFJ = INFp
  • INTJ = INTp
  • ISFJ = ISFp
  • ISTJ =ISTp

Voici la signification des lettres:

  • I = INTROVERSION
  • E = EXTRAVERSION
  • N = INTUITION
  • S = SENSATION
  • F = SENTIMENT
  • T = PENSEE
  • P = PERCEPTION
  • J = JUGEMENT

 

On remarque que pour les types extravertis il y a correspondance entre les deux correspondance mais que pour les introvertis il faut inverser la dernière lettre.

Là où la socionique se distingue est par l’existence de ce que la typologie appelle les quadras. Ainsi il existe quatre groupes qui s’appelle Alpha, Beta, Gamma et Delta.

Le groupe Alpha est composé des types ENTp, ESFj, INTj et ISFp. Ils partagent les fonctions cognitives suivantes: Fe, Ti, Ne et Si.

Le groupe Beta est composé des types ENFj, ESTp, INFp et ISTj. Ils partagent les fonctions cognitives suivantes: Fe, Ti, Ni et Se.

Le groupe Gamma est composé des types ENFj, ESFp, INTp et ISFj. Ils partagent les fonctions cognitives suivantes: Fi, Te, Ni et Se.

Le groupe Delta est composé des types ENFp, ESTj, INFj et ISTp. Ils partagent les fonctions cognitives suivantes: Fi, Te, Ne et Si.

On peut voir ici que la théorie est assez complexe et que le sujet reste à approfondir.

 

 

Catégories
Livres

Le roman psychologique : Le Confident d’Hélène Grémillon

 

Coucou les amis ! Dans ce billet je vais vous parler de roman psychologique, d’un en particulier : du Confident, premier roman d’Hélène Grémillon. En effet, je leur trouve un intérêt car ils sont un des meilleurs moyens de plonger à l’intérieur de la psyché humaine. On vit et ressent en même temps que le personnage ce qui lui arrive. Le Confident a une dimension psychologique mais également historique.

C’est l’histoire de Camille, qui commence à recevoir des lettres anonymes au moment où elle perd sa mère. Au début elle croit à une erreur puis s’aperçoit que ces lettres racontent deux histoires d’amour tragiques dans un contexte qui l’est tout autant: la seconde Guerre mondiale.

En effet, petit à petit elle va s’apercevoir que l’un des personnages dont il est question dans les lettres n’est autre que sa mère durant sa jeunesse. Elle y découvre ainsi son origine. Autrefois sa mère rencontra un couple dont la femme ne pouvait pas avoir d’enfant. Cette rencontre sera celle qui bouleversera la vie de la mère (Annie).

Il est à noter que l’histoire se passe sous l’occupation allemande durant les années 40.

Rythme haletant et tension psychologique

Un des passages les plus marquants est celui où l’héroïne essaie de trouver le nom du village mystérieux où se déroule l’histoire racontée dans les lettres qu’elle reçoit. En effet, celle-ci ne dispose pour seul indice que de la lettre « N ».

En somme, Le Confident est un très bon premier roman. Le style est fluide et l’on entre tout de suite dans l’histoire.

On se demande tout de suite d’où viennent les lettres que la narratrice reçoit. Celle-ci, comme le lecteur, est embarquée dans une mystérieuse histoire qui lui fera remonter le temps, à la recherche de ses origines.

En résumé, Le Confident est un livre facile à lire, avec un rythme haletant et une dimension psychologique omniprésente. Grâce à un style agréable, les pages se tournent toutes seules. Recommandé.

Catégories
Développement personnel

Les livres de Laurent Gounelle

S’il y a des livres que j’aime lire pour me détendre ce sont bien ceux de Laurent Gounelle. Ce sont de romans qui traitent de développement personnel. On voit que l’auteur essaie de nous transmettre les connaissances qu’il a assimilées en la matière. En effet ce sont des histoires qui prennent pour point de départ des situations banales qui se transforment en leçons de vie.

Par exemple dans le roman « Et tu trouveras le trésor qui dort en toi » on retrouve le personnage d’Alice, jeune cadre dynamique dans la communication, essayer d’aider son ami Jérémie qui est prêtre. En effet celui-ci n’a pas beaucoup de succès; peu de gens viennent l’écouter. Pour y remédier Alice va tenter d’appliquer les recettes marketing qu’elle utilise dans son quotidien professionnel au domaine de la religion.  Ce qui est intéressant est que son parcours va permettre à Alice d’entrer en contact avec plusieurs spiritualité différentes. Tout au long du livre il est fait référence à l’hindouisme, au taoisme, au christianisme ou encore au bouddhisme. On y croise même un coach en développement personnel.

Un autre de ses livres est « L’homme qui voulait être heureux« . Tout est dans le titre. On part du point de vue du cas ordinaire d’un occidental, Julian qui se trouve à Bali. Celui-ci va décider d’aller voir un guérisseur connu qui va être à l’origine de beaucoup de remises en question. Car le guérisseur est catégorique: Julian est malheureux. A partir de là va s’en suivre une suite de dialogues qui vont dévoiler les failles de Julian, failles qu’il ne pensait pas avoir.

Cette façon qu’ont les livres de nous initier aux grands thèmes de la spiritualité est une méthode plutôt douce pour ceux qui souhaitent entrer dans ce monde sans s’attaquer directement aux livres les plus denses.

Les livres de Laurent Gounelle sont une sorte de résumé pour néophytes en la matière. Je vous les conseille vivement.

Catégories
Psychologie

Personnalité atypique: condensé des différentes typologies

Passionnée par les typologies psychologiques, j’ai remarqué que beaucoup d’intitulés ou de profils désignent ces gens que l’on trouve à part.

 

adorable blur bookcase books
Photo de Pixabay sur Pexels.com

 

MBTI:

En terme de MBTI on retrouve ces profils chez les INFP et INTP ( aussi INTJ et INFJ). Ces types ont en commun d’être introvertis et intuitifs. Pourquoi ces caractéristiques peuvent rendre atypique? Un début de réponse peut être apporté par le fait que ce sont des traits de caractères qui renvoient à la non visibilité. En effet  les introvertis sont mal compris dans un monde où le toujours plus et l’ostentatoire sont de rigueur. Aussi les intuitifs utilisent un mode de traitement de l’information abstrait, ce qui peut en dérouter plus d’un.

Étant INFP je ne compte plus les scènes de malentendus ou encore les regrets dû au fait de ne trouver personne avec qui partager ses centres d’intérêt. Car oui, les intuitifs représentent une minorité au sein de la population. Heureusement à notre époque il est possible de communiquer avec tout un tas de gens grâce au web et aux réseaux sociaux.

 

ENNEAGRAMME:

L’autre grande typologie est l’Ennéagramme. Ici les profils atypiques correspondent aux types 4 et 5, encore une fois les profils les moins représentés. Le type 4 est appelé le tragico-romantique et le type 5, l’observateur. Encore une fois ces deux types sont introvertis et sont voisins sur la roue de l’Ennéagramme. Néanmoins, ce qui les distingue est le fait que l’un est émotif et mélancolique (type 4) alors que l’autre est cérébral et plutôt en retrait (type5). Il est intéressant de noter que cette dichotomie est la même que celle que l’on retrouve entre les fonctions Feeling et Thinking (F/T) et qui se traduit par des profils INFP et INFJ plutôt type 4 et des profils INTJ et INTP plutôt type 5.

 

INTELLIGENCES MULTIPLES:

La théorie des intelligences multiples expose 9 types d’intelligences qui sont : linguistique, logico-mathématique, spatiale, intra-personnelle, interpersonnelle, corporelle-kinestésique, musicale, naturaliste et existentielle. Les profils atypiques seraient à un croisement entre les intelligences intra-personnelle, logico-mathématique, interpersonnelle et existentielle. En effet la première concerne la compréhension de soi, la deuxième la capacité à comprendre les problèmes abstraits avec des chiffres, la troisième la compréhension des autres et la quatrième à s’interroger sur le sens de la vie, de l’univers. Ces questionnements très profonds contribuent à la singularité de ces profils.

 

ZÈBRES ET HAUTS POTENTIELS

D’autres appellations que sont les Zèbres ( terme introduit par la psychologue Jeanne Siaud Fachin) ou les Hauts Potentiels désignent les profils atypiques. Elles ne font pas parti de typologies mais il me semble qu’elles sont pertinentes lorsqu’il faut désigner ces profils psychologiques minoritaires. Ces termes qualifient tout deux ce que l’on appelait anciennement les surdoués ou les enfants précoces.

 

Tous ces termes désignent souvent une même réalité malheureusement souvent ignorée par la majorité.

 

 

 

 

Catégories
Psychologie

Le MBTI et ses fonctions

Nouvel article sur le MBTI ! Cette fois-ci il s’agira de vous parler précisémment des fonctions cognitives que propose d’étudier ce test. En effet dans l’article précédent je vous ai un peu parlé du profil INFP qui utilise les fonction Fi, Ne, Si et Te. Les autres fonctions, utilisées par d’autres types sont les fonctions Fe, Ni, Se et Ti.

photo of head bust print artwork
Photo de meo sur Pexels.com

 

En regardant l’ensemble des types on se retrouve avec 8 fonctions différentes, dans le désordre:

  • la première est Fi (Feeling intériorisé): c’est une fonction assez mal comprise puisqu’il s’agit des sentiments que l’on ne voit pas, qui sont en profondeur. Les personnes à dominante Fi, telle les profils ISFP et INFP, sont des personnes très sensibles mais peu expressives. Elles ne s’extériorisent pas. Elles sont très au fait des émotions des autres et d’elles-mêmes; elles ont souvent des valeurs bien définies et elles y tiennent beaucoup. Elles font d’ailleurs de très bon psychologues.
  • une autre fonction est Fe (Feeling extériorisé): ces personnes (types ESFJ et ENFJ) sont souvent très expressives, aiment les activités de groupes et l’animation. Elles vont souvent s’inquiéter de la cohésion du groupe.
  • la fonction Ne (Intuition Extériorisée) va surtout concerner les types ENFP et ENTP. Ces personnes là pensent en dehors des cases avec beaucoup d’idées. C’est une sorte de brainstorming perpétuel. Très créatives, ce sont les premières à flairer les tendances, à voir les opportunités. Einstein était sans doute ENTP. La pensée en arborescence ou faire du mindmapping leur correspond bien.
  • la fonction Ni (Intuition Intériorisée) correspond aux types INFJ et INTJ. Cette fonction est difficile à définir. C’est en quelque sorte une intuition du temps, elles savent quel est le bon moment pour agir, surtout l’INTJ. Elles peuvent aussi avoir des prémonitions, d’ailleurs certains appellent les INFJ les « prophètes ».
  • la fonction Si (Sensation Intériorisée) est utilisée par les ISFJ et les ISTJ. Ceux-là sont les spécialistes de la sensation subjective. Par exemple le goût d’une fraise, la sensation d’avoir les pieds dans l’eau… Ils sont attirés par tout ce qui concerne le bien-être. Ils sont bon dans les carrières du soin.
  • la fonction Se (Sensation Extériorisée) concerne les ESTP et les ESFP. Il s’agit ici de la force brute. Ces personnes sont bonnes en sport et ne manquent aucun détail. La mode peut être un de leur domaine de prédilection.
  • la fonction Ti (Thinking Intériorisé) est dominante chez les types INTP et ISTP. Il s’agit de la logique mathématique. C’est une logique qui a pour référence elle-même. Ces personnes sont souvent douées en informatique et dans les sciences en général. Elles sont très analytiques.
  • enfin la fonction Te (Thinking Extériorisé) concerne les ESTJ et les ENTJ. C’est une forme de logique que l’on retrouve dans le business et la gestion en général. Ce sont des personnes très efficaces qui arrivent à mettre en place des projets rapidement.

 

Voilà pour le résumé concernant  les fonctions du MBTI. C’est un test que je recommande vivement; il est très utile aussi bien sur le plan personnel que professionnel.

Je vous dis à bientôt.

Catégories
Psychologie

Métiers de rêve ou la quête de l’INFP (MBTI)

business businessmen career colorful
Photo de Snapwire sur Pexels.com

 

Beaucoup comme moi recherchent leur voie, se demandent pour quoi ils sont fait. Agée de 32 bientôt 33 ans, la question de savoir ce pourquoi j’étais faite tient une place dans ma vie depuis mes 20 ans. J’ai donc écumé les livres et les articles sur le sujet que l’on retrouve sur internet. Beaucoup d’articles qui malgré cela m’ont maintenu dans le flou jusqu’au fameux texte qui a tout changé : celui qui évoquait le test MBTI(Myers Briggs Type Indicator).

Depuis une réelle passion est née, celle de la psychologie et des tests de personalité (la psychométrie) plus particulièrement. Ainsi j’ai appris que je faisais parti du type INFP, type que l’on retrouve chez environ 4% de la population. Ce test évidemment proposait toute une liste de métiers compatibles dont je vais parler, mais avant ça voyons ce qu’est le MBTI.

Qu’est-ce que le MBTI?

Il a été inventé par Katherine Cook Briggs et sa fille Isabel Briggs Myers sur lequel elles ont travaillé pendant près de 40 ans. Ce test est dérivé des études du psychanalyste Carl Jung, qui a écrit notamment le livre Types Psychologiques.  La théorie énonce qu’il y a 16 types de personnalités utilisant des fonctions cognitives différentes. Il y a 4 axes qui permettent de définir son type. Le premier est celui de l’Extraversion (E)-Introversion (I) ,le second Intuition (N)- Sensation (S), le troisième Feeling (F)- Thinking (T) et enfin le quatrième Perception (P)- Judgment (J).

Etant INFP, je suis donc introvertie, intuitive, sensible et perceptive.

colorful color play concentration
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Les lettres du MBTI

Être I ou E pose la question de savoir si l’on recharge notre énergie en étant seul ou avec les autres; la dichotomie N/S, de savoir si l’on reçoit les informations de façon abstraite ou concrète; la division F/T, de savoir si l’on est plus émotif que rationnel et enfin les lettres P/J, de savoir si l’on est dans la perception vis-à-vis du monde extérieur ou si l’on est dans l’organisation, le jugement.

Les fonctions cognitives du MBTI

Les lettres F, T, N, et S ont un mouvement intérieur ou extérieur. Ainsi on se retrouve avec 8 fonctions cognitives qui sont  Feeling Extériorisé  (Fe), Feeling Intériorisé (Fi), Thinking Extériorisé (Te), Thinking Intériorisé (Ti), Intuition Extériorisée  (Ne), Intuition Intériorisée (Ni), Sensation Intériorisée (Si) et Sensation Extériorisée (Se).

Par exemple, les quatre premières fonctions du profil INFP sont dans l’ordre: Fi, Ne, Si et Te.

Le MBTI comme guide d’orientation professionelle

Le MBTI peut être utile lorsqu’on cherche sa voie. Dans le cas de l’INFP, les métiers des arts ou plutôt littéraires sont prescrits ainsi que les métiers du conseil. Il ressort aussi que souvent les INFP ressentent le besoin d’indépendance, de flexibilité et de variété dans leur métier. Le statut de freelance semble donc idéal.

Les professions de journaliste, traducteur, rédacteur ou éditeur semblent intéressants; ainsi que les métiers de psychologue ou de coach. L’INFP peut aussi être artiste.

Moi-même INFP, je n’ai eu de cesse de chercher de nouvelles idées d’orientation grâce à cet outil qu’est le MBTI. Je vous encourage donc toutes et tous à y jeter un oeil.

A bientôt pour de nouvelles aventures…